lecture rainbow rowell blog livre

Culture

4 romans de Rainbow Rowell

Une de mes envies pour 2017 est de consacrer plus de temps à la lecture. Je passe la majeure partie de mes journées devant un écran et je ressens, de plus en plus, le besoin de me déconnecter durant mes temps libres. La lecture possède ce pouvoir apaisant, elle augmente l’empathie, la créativité et le niveau de bonheur. Quatre bonnes raisons de consacrer plus de temps à cette activité ! Cette année j’ai vraiment envie de diversifier mes choix de romans, de sortir un peu de ma zone de confort, de découvrir des grands classiques mais aussi de me faire plaisir. En ce moment je suis dans une période de livre un peu « doudou », des histoires simples qui nous font du bien. Je pense que l’hiver y est pour beaucoup (je me force à ne pas relire une énième fois Harry Potter, le livre doudou par excellence…). Je viens tout juste de terminer un roman de Rainbow Rowell, une histoire d’amour, mélancolique et réconfortante. C’est le 4ème livre que je lis de cette romancière américaine, dans la lignée de John Green, que j’apprécie tout particulièrement.

Lire un roman de Rainbow Rowell c’est comme écouter les confidences d’une amie, on se sent bien et on ne voit pas le temps passer !

Ses personnages sont toujours un peu paumés, en période de transition et en quête de soi. Ses histoires parlent souvent d’amour, avec beaucoup d’humour, de tendresse et de nostalgie, sans oublier les nombreuses références à la pop culture qui ancrent chaqus récits dans son époque. L’autre point commun entre ces 4 romans c’est l’alternance de plusieurs visions. Les histoires ne sont pas vraiment linéaires mais entrecoupés de souvenirs, de points de vue différents ou de passages de fictions… Ce qui donne aux romans de Rowell tout leur charme !

lecture rainbow rowell blog livre

Eleanor & Park  ♡ ♡ ♡ ♡

De quoi ça parle : Eleanor est trop ronde, trop rousse, vraiment trop mal fringuée et quand elle s’assoit à côté de lui dans le bus scolaire, Park se dit qu’elle a tout pour être la bête noire des ados du lycée. Mais son allure le fascine, lui qui essaie de se fondre dans le décor, et peu à peu un attachement improbable s’installe entre eux. Ce sentiment survivra-t-il à l’enfer quotidien qu’Eleanor vit dès qu’elle rentre chez elle ?

Mon avis : C’est le premier roman de Rowell que j’ai lu, celui qui m’a donné envie de lire tous les autres. L’histoire d’Eleanor et Park se passe dans les années 80, l’époque des Smith, des Cure et des compiles sur cassettes. Elle s’entremêle d’un chapitre à l’autre en passant du point de vue de Park à celui d’Eleanor. C’est une histoire simple, sans prétention et pourtant si touchante avec une pointe de gravité qu’on ne retrouve pas dans les autres romans de Rowell. Eleanor vient d’arriver en ville, elle retourne habiter dans la famille de sa mère après une période assez sombre. Elle ne passe pas vraiment inaperçu, trop ronde, trop rousse et mal habillé mais elle doit tant bien que mal s’adapter à cette nouvelle vie, à ce nouveau lycée. Park est un garçon discret, qui n’aime pas se mettre en avant mais cette rencontre inattendue va vite le troubler. Derrière leur romance, simple et poétique, se cache des inégalités sociales, des drames familiaux ou encore du harcèlement scolaire. Un subtil mélange entre poésie, bluette adolescente et gravité. Surement le roman le plus abouti et touchant de de Rainbow Rowell.

4 BONNES RAISONS DE LE LIRE :

• L’ambiance années 80
• Se souvenir de nos premiers amours
• Le récit à deux voix
• Apprendre à chérir ce que l’on a

 

lecture rainbow rowell blog livre fangirl

fangirl  ♡ ♡ ♡

De quoi ça parle : Cath est fan de la série Simon Snow, comme le reste du monde. Sauf qu’elle ne se contente pas d’endosser le costume de son héros favori à chaque avant-première, elle va jusqu’à écrire la suite des aventures du jeune mage, et publie ses histoires sur un site où sa fanfiction est suivie par des milliers de lecteurs. Tout bascule le jour où Wren, sa soeur jumelle, qui partage sa passion depuis toujours, décide de faire chambre à part sur le campus universitaire. Alors que Wren s’apprête à profiter pleinement des joies de la vie étudiante, Cath est soudain projetée dans un univers hostile où elle va devoir se confronter à des gens bien réels…

Mon avis : à première vue, ni la couverture ni le titre ne me donnait envie de me plonger dans cette lecture. C’est surtout l’hommage assumé à Harry Potter qui m’a intrigué… A travers le personnage doublement fictif de Simon Snow, Rowell confesse son amour pour le célèbre sorcier à lunette et je ne pouvais qu’adhérer ! C’est surement pour ça que je me suis facilement attachée à Cath. Car même si parfois j’étais un peu agacée par son côté introvertie et rat de bibliothèque (et que j’avais énormément envie de la secouer pour qu’elle profite un peu de la vie étudiante au lieu de s’enfermer dans son monde imaginaire), je la comprenait totalement. Quelque part je me suis un peu reconnue dans ce personnage, refusant d’affronter l’âge adulte et le monde réel. Malgré quelques longueurs sur la fin, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire Fangirl. C’est une histoire agréable, qui nous berce et qu’on suit avec plaisir. Pas de drame ni d’excès mais un récit doux sur la maturité et l’évolution d’une jeune fille.

4 BONNES RAISONS DE LE LIRE :

• L’hommage à Harry Potter
• La vie sur un campus universitaire américain
• Les introvertis passionnés 
• La relation entre deux sœurs jumelles 

 

lecture rainbow rowell blog livre

attachement  ♡ ♡

De quoi ça parle : 1999, Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi drôles et imprévisibles qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth.

Mon avis : Pour une fois nous suivons le point de vue d’un garçon, Lincoln 27 ans, gentil, un peu paumé, habitant toujours chez sa mère en attendant que quelque chose se passe enfin dans sa vie. Mais pour le moment il ne se passe pas grand chose… la routine du quotidien, les amis en couple, sa grande histoire d’amour terminé depuis bien longtemps et son job de nuit où il s’ennuie royalement. Ce qui vient mettre un peu de piment dans sa vie c’est les échanges d’emails entre Beth et Jennifer. Tout le charme de ce roman réside dans cette romance 2.0, à l’aube de l’an 2000. Une période pas si lointaine, dont je suis pourtant tellement nostalgique. Ça m’a donné l’impression de lire une comédie romantique des années 90 et je me suis aussi un peu reconnu dans les emails échangé entre les deux amies. Même si l’histoire est assez légère et pas vraiment crédible, on tourne les pages avec un petit sourire niais sur les lèvres. Une parfaite lecture « doudou » au goût de guimauve, simple et réconfortante !

4 BONNES RAISONS DE LE LIRE :

• Le bug de l’an 2000 et les début d’internet
• Les échanges d’emails de Jen et Beth
• Le point de vue d’un garçon
• Quitter doucement la vingtaine

 

lecture rainbow rowell blog livre

à un fil  ♡

De quoi ça parle : Georgie est au trente-sixième dessous : cela faisait des années que son mariage battait de l’aile, mais cette fois, c’est la fin. Alors que son mari est parti passer Noël avec ses enfants dans le Nebraska, elle reste seule à Los Angeles, car elle a pris la fâcheuse habitude de faire passer sa carrière avant sa famille. C’est alors qu’elle tombe sur un vieux téléphone jaune à cadran rotatif. Contre toute attente, cette antiquité va lui permettre de faire un bond de quinze ans en arrière et de communiquer avec Neal dans le passé…

Mon avis : Je viens tout juste de le terminer et je suis ressortie avec ce même sentiment de douceur retrouvé dans Attachement ou Fangirl. Pour une fois il ne s’agit pas d’un personnage adolescent (Georgie approche la quarantaine) mais elle est tout aussi paumée. Elle se retrouve devant une sorte de carrefour et profite, malgré elle, des vacances de Noël pour faire le point sur sa vie et son mariage. Le téléphone-machine-à-remonter-le-temps apporte une touche de science fiction mais est surtout un prétexte pour revivre son passé. Un peu comme si Georgie retrouvait son vieux journal intime dans sa chambre d’ado. J’ai beaucoup aimé revivre sa rencontre avec Neal, (un créatif introverti auquel je me suis tout de suite attaché) et aussi les références pop cultures (notre héroïne écrit des script pour la télé).  D’un autre côté il ne se passe pas grand chose de concret, l’histoire réside en grande partie dans les souvenirs de Georgie et j’ai eu du mal à la cerner, égoïste et passive à la fois. Une lecture douce et agréable mais pas vraiment un coup de cœur.

4 BONNES RAISONS DE LE LIRE :

• Les souvenirs de Georgie
• La petite pointe de science fiction
• Les nombreuses références pop culture
• Le droit à l’erreur

 

lecture rainbow rowell blog livre carry on

Bonus : carry on ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

De quoi ça parle : Simon Snow est entré en dernière année d’école de magie à Watford. Il aimerait étudier tranquillement mais, dès son arrivée, Agatha rompt avec lui et le Mage tente de l’isoler pour le protéger du Humdrum. Baz, son ennemi juré, arrive à l’école avec six semaines de retard et se rapproche de lui pour découvrir qui est responsable de la mort de sa mère.

Mon avis : Ok, je ne pensais pas publier aussi vite un avis sur ce livre. Je l’ai dévorée en une petite semaine et je me surprend même à le relire, tellement j’ai été captivée. Pour remettre les choses dans leurs contextes, Carry On est un peu la fanfiction qu’aurait écrit le personnage de Cath (FanGirl). Quand Rainbow Rowell à terminé FanGirl elle a dit au revoir à Cath, Wren et Levi mais ne parvenait pas à oublier Simon Snow. C’est pour cette raison qu’elle a voulu lui consacrer son propre roman. J’étais donc très impatiente de le lire ! Même si au début de la lecture on ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec Harry Potter, l’auteur arrive parfaitement à s’en détacher pour créer ses propres codes. Il y a de très bonnes idées, comme l’importance du langage pour jeter des sorts et le traitement de la magie en général. Les personnages sont complexes, nuancés, paumés, d’une grande diversité et si bien écrits qu’ils semblent presque réels. On découvre l’histoire à travers leurs différents points de vue, ce qui permet de vraiment s’attacher à eux et de comprendre leurs motivations. Un livre addictif, drôle et épique qui mêle sorcellerie, romance, et enquête. Du vrai Rainbow Rowell, la magie en plus !

4 BONNES RAISONS DE LE LIRE :

• Simon et Baz
• L’univers magique
• Retourner dans une école de sorcellerie anglaise
• La diversité des personnages


ET VOUS, VOUS CONNAISSEZ DÉJÀ rainbow rowell ?

J’ai longtemps travaillé avec des enfants avant d’être graphiste, d’où mon intérêt pour le DIY. Je pourrais me nourrir exclusivement de makis et passer mon temps à binge watcher de bonnes séries, en compagnie d’un plaid et de mes 2 chats. Je me passionne pour tout un tas de choses, allant d’Harry Potter à Game of Thrones, en passant par les films de Wes Anderson ou les dessins animés japonais.

Laisser un commentaire

Commentaires (4)

  1. Hello, je n’ai encore jamais lu d’ouvrages de Rainbow Rowell mais je dois dire que touts ces articles enthousiastes me donnent envie de me lancer 😉 bon je vais d’abord attendre que ma pile à lire diminue un peu !

    1. Hello Manon 🙂
      Je suis contente de t’avoir donné envie de découvrir cette auteure, tu verras quand tu en auras lu un tu auras envie de lire tout les autres, et puis tu ne verras pas le temps passer !

  2. je connaissais de nom cette auteure, et j’ai toujours voulu lire un de ses romans par curiosité mais malheureusement les plus connus (Fangirl et Landline il me semble ?) ne me tentaient pas trop, du coup je viens de rajouter Attachement dans ma liste de lecture, celui-là a l’air vraiment chouette 😀

    1. Je suis contente d’avoir contribué à agrandir ta liste de lecture 😉 J’ai l’impression que c’est Eleanor and Park le plus connu,en tout cas il m’avait marqué, il est vraiment touchant. Mais Attachement est bien cool aussi !